أخر الأخبار
الصفحة الأم / Frenchy / Al-Azhar sous l’emprise de l’islamisme – الأزهر تحت قبضة الإسلام المُتطرف

Al-Azhar sous l’emprise de l’islamisme – الأزهر تحت قبضة الإسلام المُتطرف

Pendant que l’occident et le reste de l’humanité évoluent avec toutes leurs institutions religieuses, culturelles, sociales, économiques, le monde musulman s’enfonce dans l’archaïsme avec toutes ses institutions. Rien ne va dans le bon sens, et chaque tentative de faire évoluer les choses, finit pas être combattue et se traduire par un échec. Mais, il est où le problème ? Est-il lié à une défaillance génétique,  ou une déchéance morale?


Comme nous le savons tous, la religion est le centre d’intérêt de tout le monde musulman. Depuis des siècles, ce dernier a stagné sur tous les plans de la vie, il n’offre rien à l’humanité, sauf la mort, le terrorisme et l’extrémisme religieux. Les institutions religieuses officielles et les universités dites islamiques sont la cause de ce malheur. Al Azhar qui fut l’une des plus vieilles universités islamiques au monde exerce l’hypocrisie par excellence et a joué un grand rôle dans le verrouillage dont est l’objet le monde musulman. 
En mai 2016, après sa rencontre inédite avec le pape François au Vatican, le grand imam de la mosquée d’Al-Azhar Ahmed el-Tayeb, a donné aux médias du Vatican une interview exclusive. Il a notamment été interrogé sur les conflits et l’avancée du terrorisme islamique au Moyen-Orient. En réponse, il avait déclaré vouloir  profiter de sa présence au Vatican pour lancer un appel au monde entier afin qu’il puisse s’unir et serrer les rangs pour affronter et mettre fin au terrorisme. Le Grand Mufti n’a pas hésité un moment à faire un appel à tous « les hommes libres du monde » à la concorde, afin qu’il soit mis un terme « aux fleuves de sang ». Or, c’est sa propre littérature qui est le terreau du radicalisme et du terrorisme ! Pour preuve, il n’a jamais osé franchir le pas pour excommunier les terroristes islamistes et l’organisation de l’État islamique Daech.  Pourquoi à votre avis ? Tout simplement parce que les programmes enseignés à El Azhar, sont ceux-là même qui sont appliqués sur le terrain par tous les groupes islamiques armés.

A Muslim man reads the Koran, at Al Azhar mosque in old Cairo, Egypt, November 9, 2016. REUTERS/Mohamed Abd El Ghany – S1AEULVTROAA


En réalité, ces groupes terroristes, n’ont rien inventé, ils ont à leur disposition une littérature toute prête. Une littérature concoctée un peu partout, notamment à El Azhar.  La seule  différence entre les différents mouvements fondamentalistes se trouve dans la manière et le degré d’application des différents enseignements. Sinon, ils ont les mêmes références et la même littérature.
Al Azhar doit être réformé et il en est de même pour ses programmes enseignés. Je suis en mesure de dire qu’El-Azhar, tel qu’il est, représente un danger pour les musulmans et pour l’humanité toute entière. Récemment, il a poursuivi en justice l’un de ses ex-étudiants pour diffamation à la religion. Il s’agit de Cheikh Mohamed Nasr Abdellah, ancien élève et étudiant dans cette institution. Après avoir eu sa licence en théologie avec mention très bien, il consacre sa vie pour la recherche, il a postulé pour être imam, mais son dossier a toujours été refusé par le ministère des affaires religieuses Egyptien et ceci serait à cause de son discours qui constitue un danger pour ‘’les gardiens du temple islamiste’’. Il a plus de 80 débats sur des chaines satellitaires et auteur de plusieurs articles sur maintes questions religieuses, notamment, le voile, la lapidation, l’amputation des mains des voleurs, le djihad, etc. Pendant la révolution égyptienne, il fut parmi les premiers qui ont dit, non à l’idéologie des frères musulmans et après les attentats qui ont eu lieu à Paris en Novembre 2015, il fut parmi le groupe de théologiens musulmans qui est venu à Paris pour présenter leurs condoléances et dénoncer publiquement les actes barbares de la mouvance islamique. Actuellement, il est l’un des plus grandes figure du courant de pensée Coraniste en Egypte. Ce courant appelle à l’actualisation, à la réforme et à la modernisation de la jurisprudence islamique et surtout à la cohabitation entre toutes les composantes des sociétés arabo-musulmanes.
Cheikh Mohamed Nasr Abdellah dans l’une de ses publications sur le réseau social Facebook dénonce l’emprise des Frères musulmans sur Al Azhar et sur des postes clefs dans les institutions religieuses en Egypte. Ce dernier a été même emprisonné pendant huit mois pour avoir dénoncé les manuels enseignés dans cette université et pour avoir remis en questions plusieurs histoires (hadiths) relatés sur le prophète Mohamed. 
Aujourd’hui, en tant que musulman, je pense qu’El Azhar joue un rôle très négatif et dangereux à la fois. Toute comparaison qu’essaient de faire les uns et les autres avec le Vatican est illogique, irrationnelle, absurde et grossière. Le Vatican tient un discours clair, net et précis et il a aboli les discours de haine et d’excommunication. Il a même accueilli des musulmans irakiens et syriens qui ont fui la guerre. Et on peut se poser la question, pourquoi El Azhar n’a pas fait de même avec les chrétiens Yézidis persécutés par DAECH ? N’est-ce pas une preuve suffisante de la mauvaise foi de  sa composante.
Si Daech procède à l’élimination physique et illégale de ses ennemis, Al  Azhar, lui, utilise des méthodes légales, toutes prêtes, pour faire taire ceux qui dévoilent les secrets de la maison sombre.

شاهد أيضاً

Le monument de la pensée musulmane contemporaine est décédé – وفاة مَعلم الفكر الإسلامي

C’est ainsi que sa mort a été annoncée sur sa page Facebook officielle : « …